Formateur gestes et posturesSanté 

Devenir formateur gestes et postures : nos conseils

Dans la vie professionnelle, sociale ou personnelle, le formateur en gestes et postures est un élément clé. Grâce à son aide, les entreprises et les personnes dynamisent leurs activités et deviennent plus productives. Ce qui engendre des bénéfices considérables sur de nombreux aspects. Mais qu’est-ce qu’un formateur en gestes et postures ? Que faut-il faire pour le devenir ?

Qu’est-ce qu’un formateur gestes et postures ?

Le formateur gestes et postures enseigne aux participants les comportements adéquats pour prévenir des troubles musculosquelettiques. En clair, il leur apprend les positions idéales à adopter pour accomplir une tâche donnée. 

Cela peut sembler anodin comme mission au premier abord. Cependant, la plupart des gens adoptent, sans le savoir, des comportements qui impactent négativement leur santé. Le formateur gestes et postures intervient donc pour corriger le tir. Avec son apport, les participants apprennent des attitudes et postures plus saines. Ce qui leur permet de travailler dans de meilleures conditions et d’améliorer leur rendement.

Le formateur prône ainsi l’adoption de gestes rationnels et utiles qui permettent de pratiquer une activité de façon optimale. 

Où suivre cette formation et quel en est le contenu ?

Pour tout aspirant à la fonction de formateur gestes et postures, le suivi d’une formation est obligatoire. Cet apprentissage se fait dans des structures spécialisées ou en ligne. À titre d’exemple ce site de formation.

Lisez aussi :  Quels sont les critères de réussite du diplôme de secrétaire médicale ?

Selon la structure qui la dispense, la formation peut durer de 3 à 5 jours. Durant cet enseignement, les participants suivront impérativement deux types de formation : la formation théorique et la formation pratique.

La formation théorique est celle qui intervient en premier lieu. Au cours de ce volet, les participants sont instruits et sensibilisés sur plusieurs points : risques d’accidents par manutention, notions de physiologie, d’anatomie, d’efforts et de fatigue. À la fin de cet apprentissage, les candidats possèdent donc les connaissances théoriques nécessaires à l’exécution de leur fonction. 

Cependant, toute connaissance théorique ne saurait prendre son sens sans mise en situation. C’est pourquoi la formation pratique vient ensuite en second plan. Durant cette dernière, les participants éprouvent les postures idéales durant l’activité et la manipulation optimale des charges.

Où intervenir après la formation ?

Une fois sa formation achevée, le nouveau formateur est envoyé sur le terrain afin de gagner de l’expérience. En effet, il est chargé de s’occuper de personnes souhaitant améliorer leurs postures de travail.

Durant ce stage, le formateur est amené à relever les maladresses de chaque individu. Il établit ensuite un suivi puis apporte des solutions durables.

Lorsque son stage finit de parachever sa formation, le formateur peut exercer. Il a la possibilité d’intervenir dans plusieurs milieux tels que : les entreprises industrielles, les garderies et crèches, les écoles, etc.

Quelles sont les compétences requises ?

Pour réussir sa formation, le formateur gestes et postures doit posséder certaines qualités importantes. 

En premier lieu, il doit avoir une bonne capacité de concentration. En effet, lors de la formation, beaucoup d’informations importantes sont véhiculées. Un aspirant formateur qui a des troubles de concentration pourrait donc les manquer. Ce qui résulterait par une incapacité à obtenir son diplôme.

Lisez aussi :  5 choses à savoir sur l’hypnothérapie

En second lieu, l’aspirant formateur doit avoir l’œil et un bon esprit de synthèse. Cela est très important, car sans une observation attentive, il ne pourra percevoir rapidement les mauvais gestes et postures des individus.

Ensuite, sans l’esprit de synthèse qui va avec, il ne pourra établir de solutions optimales et durables afin de régler les maladresses relevées.

Enfin, il doit avoir le sens de la pédagogie et la patience. Il faut, véritablement, beaucoup de pédagogie et de patience afin de transmettre aux individus les bons mouvements et postures.

Quel est le coût de cette formation ?

Le coût de cette formation dépend beaucoup de l’organisme qui la dispense. Cependant, elle coûte en moyenne 1700 euros.

Pages sur le même sujet

Leave a Comment