verres de terre dans une mainSanté 

L’entomophagie ou la consommation d’insecte : analyse d’une tendance

Pourquoi la consommation d’insecte se développe-t-elle ?

Il faut savoir que la population mondiale croit continuellement, face à cette augmentation, la production de viande commence à saturer. De plus, la production de viande est une industrie extrêmement polluante, c’est pourquoi la consommation d’insecte commence à se développer dans certains pays comme le Mexique ou encore le Brésil et est déjà omniprésente dans certains pays d’Asie comme mets raffinés. Elle est donc une réponse naturelle à la saturation de la viande, mais aussi une solution écologique. Pour beaucoup d’expert en science nutritionnel, la consommation d’insecte va devenir la nourriture de demain.

Les bienfaits des insectes

insecte

Les insectes sont connus pour être une excellente source de protéines. On trouve d’ailleurs même plus de protéines dans les larves d’insectes que dans le bœuf à proportion égale. Ils sont d’ailleurs aussi riches en vitamines et autres nutriments comme les omégas 3 et 6 indispensables à notre corps.

Au niveau des graisses, ils sont moins gras (et porteurs d’oméga 3 et 6 comme on a vu) que les viandes en général. Ils contiennent ainsi 16% de graisse contre 48% de gras pour la viande. Ce qui n’est pas négligeable.

Source d’énergie, ils possèdent aussi des glucides contrairement à la viande, des glucides à index glycémique faible et qui sont donc de bonne qualité pour limiter le pic d’insuline.

Les insectes sont aussi plus éloignés de l’homme génétiquement, il y a donc moins de risques de transmissions de virus ou de maladies comme la grippe aviaire. Bien que contre intuitif, il est plus sécuritaire pour notre santé de consommer des insectes que du poulet ou de la viande de porc par exemple. L’être humain ne souffrira donc pas de carence en remplaçant la viande par les insectes, mais au contraire ne sera qu’en plus grande santé.

Lisez aussi :  Wefight : Innovation marquante dans l'univers de la santé

Au-delà des aspects nutritionnels, les insectes sont aussi une source de production plus écologique que la viande. On le sait, les animaux, surtout les bovins, produisent beaucoup de méthane responsable en partie des trous dans la couche d’ozone. Les vaches françaises produiraient ainsi autant de gaz à effet de serre que 15 millions de voitures en France.

Les insectes ne produisant pas de gaz à effet de serre, seraient donc beaucoup plus écologiques à produire. Il serait en plus rapidement reproductible et nécessiterait de moins d’espace. La surproduction et les conditions d’abattage déplorables des animaux seraient ainsi limitées.

Il existe d’ailleurs déjà en Europe et en France des possibilités pour se nourrir à base d’insectes. Farine d’insecte, criquets desséchés. On arrive même à créer des substitues de viande à base d’insecte.

Mais les insectes, c’est bon ?

Oui ! Leur aspect en Europe ne nous est pas familier, mais si les insectes sont consommés depuis pas mal d’années dans certains pays, c’est aussi pour leurs goûts. Croustillants, au goût de poulet, de bacon, voire même d’amande pour certains, les insectes ont des saveurs en réalité connues du grand public. Chaque insecte a cependant son propre arôme distinct des autres qui le rend différent.

Pages sur le même sujet

Leave a Comment