Médecin avec son carnetSanté 

3 obligations du médecin

Comme le prévoit le Code de la santé publique, le médecin a des devoirs envers ses patients. Il a également des obligations qui n’entrent pas forcément dans le cadre d’une relation médecin-patient. Quelles sont-elles et comment peut-il les mettre en œuvre ? Voici 3 obligations que vous avez en tant que médecin.

Le tampon encreur pour les documents et les ordonnances

Indispensable pour les entreprises, le tampon encreur est un outil de bureau très utile. Il a aussi sa place dans un cabinet médical. Dans un tel établissement, sa fonction est très différente. Il doit par exemple être utilisé sur les ordonnances médicales ou sur des documents administratifs, pour faciliter le classement des dossiers des clients. Le suivi de ces dossiers se fera alors d’une manière plus efficace. Le tampon encreur peut être personnalisé et est utilisé pour indiquer certaines informations. Pour connaître les informations à faire apparaître sur son tampon de médecin, rendez-vous sur internet.

Le tampon encreur sert par ailleurs à authentifier et à signer des documents importants. Pour cela, il est préférable qu’il soit personnalisé. Il pourra ainsi indiquer le logo, mais également l’adresse du cabinet et les spécialités (pédiatrie, oncologie, cardiologie, neurologie, etc.). De plus, le tampon doit pouvoir indiquer d’autres informations permettant d’identifier le cabinet, comme :

  • les noms des médecins,
  • leur signature,
  • leurs numéros d’identification en tant que professionnels de santé (ADELI, FINESS…), etc.
Lisez aussi :  Contacter une pharmacie de garde n'a jamais été aussi simple

Puisque le tampon encreur sera très utilisé, il convient de choisir un modèle qui est solide et durable. Pensez, par exemple, à un tampon auto-encreur métallique. Grâce à sa grande résistance, il s’usera moins vite. Un tampon encreur endommagé n’indiquera pas correctement tous les renseignements qu’il renferme. Pourtant, il sera utilisé sur des documents importants comme des résultats d’analyse, des fiches d’informations, etc. Il est donc important de choisir un modèle que vous pourrez utiliser pendant longtemps.

Tampon du médecin

La plaque à afficher devant le cabinet du médecin

L’apposition de votre plaque médicale professionnelle sur la façade de votre cabinet ou dans le hall d’entrée n’est pas une obligation. Il s’agit néanmoins d’une pratique qui aide les patients à trouver plus facilement votre cabinet. Cet élément signalétique possède une grande importance. La plaque doit contenir votre nom et votre spécialité. Elle peut par ailleurs contenir l’adresse exacte de votre cabinet. C’est un gage de la confiance pour les patients et un signe de votre professionnalisme. En tant que médecin, vous avez droit à deux plaques professionnelles que vous pouvez poser à l’entrée de votre cabinet et sur la porte de votre bureau.

Selon la loi, la plaque professionnelle est soumise à des règles strictes, notamment en ce qui concerne ses dimensions. La taille de votre plaque ne doit pas excéder les 30 x 25 cm, conformément à la décision du Conseil de l’Ordre des médecins, qui supervise la réglementation du format des plaques médicales professionnelles. De plus, elle doit être informative, discrète et en aucun cas publicitaire. La plaque doit aussi résister aux intempéries.

Lisez aussi :  Lithothérapie : un savoir ancien

Il est donc important de choisir une matière résistante pour votre plaque professionnelle. Traditionnellement, le laiton est privilégié pour sa sobriété, son prestige et sa résistance. Il constitue un gage de sérieux vis-à-vis des patients. D’autres préfèrent toutefois le plexiglas, qui est également très avantageux. Le plexiglas est un matériau solide, élégant et bon marché. Il convient à tous les budgets. L’Ordre des médecins n’impose pas de matière concernant la plaque professionnelle médicale.

Le code de déontologie de la médecine

Tout médecin a l’obligation de respecter le Code de la déontologie de la médecine. Cette loi explique qu’il doit faire preuve de moralité, de probité et de dévouement envers ses patients. Ces qualités sont indispensables à l’exercice de votre profession. De plus, le code de la déontologie médicale commande aux médecins le respect du secret professionnel mis en place pour la protection des patients. Ce principe s’applique à tous les professionnels du domaine et fait l’objet d’une réglementation stricte par la loi.

Le code de déontologie tend donc à sanctionner des comportements inacceptables de la part des médecins. Ils sont tenus d’exercer leur activité dans le respect de la vie humaine, de la personne et de sa dignité. Ce respect se poursuit même après la mort du patient. Tout manquement aux dispositions de ce code relève de la juridiction disciplinaire de l’Ordre des médecins. Il est par ailleurs chargé de veiller au respect des dispositions du code de déontologie médicale et de protéger les valeurs qu’elle prône.

Pages sur le même sujet

Leave a Comment