Acrochordon ou "tétine"Santé 

Quels traitements possibles pour un acrochordon ?

À travers le monde, environ une personne sur deux vit avec de petites boulettes disgracieuses au niveau du cou, des aisselles ou autres parties du corps. Bien qu’ils soient généralement légers, ces acrochordons peuvent être gênants, voire inesthétiques. Quels sont les traitements recommandés pour s’en débarrasser ? 

Que désigne-t-on par acrochordon ?

Communément désignés par « tétines », les acrochordons se manifestent par une excroissance de la peau. Ils forment de petites boules douces et sont habituellement indolores. Prenant la couleur de la peau ou légèrement plus foncer, leur apparition peut être remarquée n’importe où sur la peau. Vous pouvez les localiser au niveau des aisselles, des paupières, du cou, des aines, en dessous des seins, etc.

Les causes d’apparition de l’acrochordon

Pour l’instant, aucune explication n’est trouvée pour justifier l’apparition des acrochordons. Toutefois, il est constaté qu’ils deviennent de plus en plus nombreux avec l’âge. On les remarque très souvent chez les personnes âgées de plus de 40 ans, mais aussi chez les femmes enceintes, les diabétiques ou les personnes obèses. 

Par ailleurs, les acrochordons peuvent également être héréditaires. En effet, lorsque vous avez des personnes avec des acrochordons dans votre famille proche, vous êtes également susceptible de les développer.

En revanche, l’apparition de ces minuscules boutons ne représente aucun danger pour l’individu. Généralement, les dermatologues recommandent à leurs patients de ne pas les retirer. Par contre, il est permis de faire un traitement quand les acrochordons provoquent une irritation ou une gêne, par exemple si vous les accrochez souvent avec un rasoir, un collier ou une bretelle de soutien-gorge. 

Lisez aussi :  L’oxygène médical, c’est quoi ? Quelle est son utilité ?

Traiter les acrochordons par soi-même 

Si vos acrochordons sont si évidents qu’ils vous dérangent, les pharmacies ont des produits qui conviennent à leur traitement. Cependant, il est recommandé de demander l’avis d’un professionnel avant de commencer la cure. Car la plupart des personnes font rarement la différence entre un acrochordon et un grain de beauté, une verrue ou une lésion précancéreuse. 

En outre, il existe également des produits en vente libre qui permettent de faire tomber ces excroissances. Après application de ces soins, on note une amélioration après les dix premiers jours. Toutefois, pour en finir définitivement, il faut s’attendre à faire un traitement sur plusieurs cycles qui peuvent durer jusqu’à 14 jours chacun.

Mais attention ! L’utilisation des produits libres de vente doit être faite sur une période limitée. Si vous en abusez, cela peut provoquer un changement permanent de la couleur de votre peau.

Les traitements médicaux possibles

Si le traitement avec ces soins ne vous convient pas, vous pouvez vous rapprocher d’une clinique médicale ou dermatologique. Là, préparez-vous à débourser des dizaines, voire des centaines d’euros, car ces soins de beauté ne font pas souvent partie du régime d’assurance maladie. Le prix dépend de la technologie choisie et de la taille ou de la quantité que vous souhaitez supprimer.

La chirurgie pour enlever un acrochordon

Le moyen le plus simple d’enlever un acrochordon est de demander à votre médecin de l’extraire. En effet, une intervention chirurgicale d’un spécialiste n’est pas nécessaire. Votre docteur peut s’en charger rapidement dans son cabinet. Pour cela, il aura besoin d’alcool pour nettoyer tout autour de l’acrochordon avant de le couper avec des ciseaux ou un scalpel stérilisé.

Lisez aussi :  Pourquoi devriez-vous consulter un ostéopathe ?

La boule peut être retirée sans anesthésie, et ce n’est pas plus douloureux qu’une piqûre de moustique. Si vous en avez de plus grands ou plusieurs en même temps (dans une même zone), le médecin peut appliquer une crème ou un anesthésique local avant de continuer. L’acrochordon peut saigner au début, mais il devrait guérir dans les 24 heures.

Traitement par cautérisation

Il existe un autre moyen très efficace d’éliminer les acrochordons. Celui-ci consiste à utiliser un cautère électrique dans le cabinet de votre médecin. Ce processus le rendra tout noir avant qu’il ne tombe immédiatement tout seul. 

Malheureusement, la plupart des compagnies d’assurance maladie ne couvrent pas les coûts de ce traitement. Elles considèrent cela comme de la chirurgie esthétique. Toutefois, lorsqu’un acrochordon semble problématique et provoque d’autres symptômes, la règle est différente. L’assurance maladie peut décider de couvrir les frais de traitement dans ce cas.

Utiliser la méthode de la congélation

La congélation est une méthode similaire à la cautérisation. Elle permet de congeler l’acrochordon avec de l’azote liquide dans un processus appelé cryothérapie. Cette dernière est une méthode connue pour se débarrasser des problèmes de peau tels que les verrues et les grains de beauté. 

Sans surprise, la cryothérapie est également considérée comme une chirurgie esthétique et la plupart des organismes d’entraide ne la prennent pas en charge. En tout état de cause, il convient de préciser que la cryothérapie peut provoquer une légère décoloration de la peau, mais celle-ci disparaît avec le temps.

La méthode de l’électrocoagulation

Ce traitement consiste à envoyer un petit courant électrique à travers l’aiguille pour chauffer la partie de la peau qui a formé l’acrochordon et la brûler. La procédure est rapide et précise, ne laissant aucune cicatrice. Grâce à l’électrocoagulation, vous pouvez éliminer jusqu’à 30 acrochordons en 15 minutes. 

Pages sur le même sujet

Leave a Comment